jeudi 18 avril 2013

La banque centrale Indienne prévoit de mettre l’or des ménages à contribution


Voici un article qui mérite d’être lu. Si je le trouve si essentiel, c’est parce qu’il offre à son lecteur une idée claire des manipulations d’un gouvernement centrale prédateur.

Comment un gouvernement peut-il protéger le statu quo sans lequel ses citoyens tenteraient de s’attribuer le bien-être économique hors de toute dépendance au gouvernement ?

C’est sans surprise que vous découvrirez que le gouvernement reconnaît qu’il doit faire tout son possible pour retirer l’or physique d’entre les mains des propriétaires privés (ou ‘consommateurs’). Quelles sont les méthodes qu’il emploie pour ce faire ? Les substituts papiers ! Selon moi, la création du Shanghai Gold Exchange par la Chine, sous la supervision bancaire des Rothschild, est une première étape dans la destitution de l’or de ses propres citoyens. Les Chinois préfèrent encore aujourd’hui l’argent comme monnaie.




Observons ce phénomène et tirons-en des leçons. Les méthodes employées par la banque centrale d’Inde n’ont rien de nouveau ! le président des Etats-Unis peut déployer un Ordre Exécutif pour demander à prendre le contrôle de l’or détenu par les citoyens des Etats-Unis.
La question de l’Inde est cruciale. Non seulement le pays a plus longue histoire qui soit d’utilisation de l’or en tant que monnaie, les citoyens Indiens détiendraient également plus d’or que Fort Knox et les citoyens Américains combinés !
Les gouvernements d’aujourd’hui, qu’ils soient socialistes/fascistes ou mercantilistes, sont des agents d’exécution au service du cartel bancaire.
Commencez-vous à comprendre où se situent les Nations Unies et leurs armées dans ce tableau ?

La banque de réserve de l’Inde tente de rendre utile l’or paresseux des ménages

Dans une tentative de limiter les importations de métal jaune, le pays considère des solutions financières alternatives pour mettre à contribution l’or qui dort dans les foyers de ses citoyens.

La banque centrale Indienne a pour objectif de mobiliser l’or paresseux des ménages. Elle considère aujourd’hui des méthodes moins directes que l’augmentation des taxes sur les importations d’or pour réduire son déficit de compte courant.

Puisque les importations d’or contribuent énormément au déficit du compte courant de l’Inde, un comité a été nommé par la banque centrale du pays en vue d’étudier des solutions alternatives.

Anand Sinha, sous-gouverneur de la banque de réserve Indienne, expliquait récemment que la banque considère actuellement l’instauration d’instruments financiers capables d’imiter les retours offerts par l’or.

‘Les importations d’or sont responsables d’une part substantielle de notre déficit de compte courant. Nous sommes désormais à la recherche des meilleures solutions qui pourraient nous aider à faire face à ce problème. Les importations ne sont qu’un aspect de notre étude, l’autre aspect étant que l’or des ménages puisse être mis à contribution pour satisfaire la demande grâce à la création d’instruments financiers capables d’imiter les retours offerts par l’or’, expliquait Sinha à des journalistes.

L’idée, dit-il, est de rendre productif l’or des ménages.

La banque centrale Indienne tente depuis un certain temps de diminuer l’appétit de ses citoyens pour l’or physique, qui représente une menace pour le commerce extérieur du pays.

L’Inde importait l’équivalent de 45 milliards de dollars d’or en 2011-12, soit 3% de plus que l’année précédente, bien que ses importations physiques aient diminué de 17% - de 1034 à 854 tonnes – en raison de la hausse du prix de l’or à l’international et de la faiblesse de la roupie.

Selon les analystes, les importations en or auraient à nouveau chuté après que le gouvernement ait pris des mesures visant à contrôler les flux entrants de métal.

Au cours du troisième trimestre de 2012, les importations en or du pays ont chuté de 68% pour n’atteindre que 90 tonnes, contre 283 tonnes lors du même trimestre l’année précédente.

La différence entre le total des importations et transferts et le total des exportations a atteint son niveau le plus important jamais atteint avec 4,5% du PIB, soit 21,7 milliards de dollars, entre janvier et mars 2012.

Pour mettre à contribution les 18.000 tonnes d’or possédées par les ménages Indiens, le gouvernement étudie diverses options.

Le ministre des Finances Pranab Mukherjee, lorsqu’il présentait le budget 2012-13 en mars dernier, expliquait que les importations en or devraient être restreintes pour que le déficit du compte courant puisse être contrôlé. La banque centrale Indienne a également renforcé les lignes directrices des compagnies de prêt sur or.

Elle a également formé un groupe de travail dirigé par K U B Rao (un ancien membre de la direction de la banque centrale) chargé d’examiner le lien entre les importations en or et les prêts sur gage offerts par des sociétés telles que Muthoot Finance et Manappuram Finance contre des objets de valeur, sociétés qui ont connu un succès rugissant au cours de ces dernières années.

Dans un récent rapport sur la stabilité financière, la banque Indienne a déclaré que les importations par les banques de pièces d’or destinées à être vendues au détail aux ménages sont passées de seulement 1% en 2009-10 à 3,8% en 2011-12. Elle se dit inquiète de la possibilité pour les investissements en or des ménages de réduire les fonds disponibles au secteur financier et donc de réduire la croissance économique.

Selon la banque centrale Indienne, 23% de l’or importé l’est pour des raisons d’investissement, et 75% des achats de bijoux représentent également des investissements pour les ménages.

Les traders et analystes pensent qu’il est difficile de deviner quel type d’instrument financier capable d’imiter les retours d’un investissement en or la banque Indienne décidera d’introduire. Certains pensent qu’elle pourrait renforcer certains produits financiers tels que l’e-gold, les contrats à terme sur l’or, les ETF ou les obligations indexées à l’inflation pour ralentir les importations d’or physique.

Source: Mineweb

Catégories

09/11 (3) 11 septembre (5) 1929 (1) 1930 (1) 1942 (1) 2013 (7) 2014 (2) 21/12/2012 (1) 3ème (5) à venir (1) Abeilles (1) achat (1) Afghanistan (1) Afrique (1) agitation (1) alarme (1) alimentaire (2) alimentation (1) Allemagne (6) américain (2) Amérique (1) analyse (1) Angleterre (3) Antal (1) apocalipse (1) apocalypse (3) argent (18) Argentine (1) armée (3) armes (1) arnaque (4) arrêt (1) Asselineau (1) Assiette (1) Attentats (1) audit (3) austérité (9) avenir (1) baisse (2) bancaire (2) Bankrun (2) bankster (1) banque (25) banqueroute (3) banques (26) banquiers (3) base (1) BC (1) BCE (1) Bechade (2) Belfius (1) Belgique (6) Bernanke (1) Bernier (2) BILDERBERG (1) blog (1) BNP (1) bombe (1) Bonafi (1) Bonfond (1) Bosnie (1) brics (1) Brunet (1) budget (1) bulle (1) cachée (1) Canada (1) capitalisme (5) Cargill (1) cartes roses (1) Casey (1) cavaliers (1) Celente (1) Censure (1) cerises (1) chantage (1) chaos (1) chiffres (1) Chine (9) choc (1) Chômage (6) chômeurs (1) Chouard (3) chute (3) Chype (1) Chypre (29) civile (3) civilisation (2) coeur (1) colère (1) Collon (1) comex (2) compétence (1) complot (2) comprendre (1) compteur (1) confiance (1) conflit (1) conseils (1) consommation (2) consommer (1) Corée du nord (1) coût (1) coûts (1) crach (1) crash (1) crédit (2) crise (60) croissance (1) danger (2) début (1) décroissance (1) defcon (1) déficit (1) déflation (2) dégâts (1) Delamarche (19) démocratie (1) démocratique (1) dépance (1) dépression (1) député (1) désobéissance (1) Désobéissance civile (1) détruire (1) dette (18) dettes (1) deux (1) Dexia (1) dictature (1) dinar (1) dirige (1) dissuasion (1) dollar (6) dollars (1) dossiers (1) Drac (1) Draghi (2) eau (1) eaux troubles (1) écologie (1) Economie (3) économie (8) economique (1) économique (7) effondrement (7) Egypte (1) Election (1) Électricité (1) électrique (1) empire (1) emploi (1) emprise (1) enfants (1) entreprises (1) Epargnants (1) Epargne (1) épargne (5) Equateur (1) esclavage (1) Espagne (6) étalon (1) Etat (1) état (1) Etats (1) Etats-Unis (12) États-Unis (1) Euro (10) Europe (37) Européen (1) explication (6) face (1) faillite (8) Faim (1) famine (1) Farage (4) FED (9) fiduciaire (1) fin (7) fin du monde (1) finance (4) financier (3) financière (1) financiers (1) FMI (4) force (1) Fortis (1) française (1) France (14) fromage (1) Gabin (1) gaspillage (1) Gaza (1) géopolitique (1) Ghana (1) GM (1) Goldam Sachs (4) Goldman sachs (2) gouvernance (1) gouvernement (1) grand fond (1) grande distribution (1) Grèce (9) Grignon (1) Groven (1) guerre (19) guerres (2) Halal (1) hausse (1) Hillard (2) Hold-up (1) hommes (1) honte (1) hyperinflation (3) immobilier (1) impôt (2) Inde (1) indigné (1) Industrie (1) industriels (1) inévitable (1) inflation (2) insolvable (2) insurrection (2) intérêts (1) Internet (1) intouchables (1) investir (3) Iran (2) Irlande (3) Israël (3) Italie (3) Japon (5) Jorion (1) journalisme (1) Jovanovic (2) Kadhafi (1) Keiser (2) Kenny Arkana (1) Keyser (1) Koursk (1) krach (3) krack (1) Las Vegas (1) Liesi (1) lobotomie (1) Londre (1) Lordon (3) Luxembourg (1) Lybie (1) Lygomme (1) maîtres (1) manger (1) Manifestation (3) manifestations (5) maniplation (1) manipulation (1) manipulations (1) manipulé (1) marchands (1) marché (1) mariage (1) marketing (1) massacre (1) masse (1) Maya (1) médias (1) méfaits (1) merci (1) Merkel (2) MES (2) message (2) métaux (1) moderne (1) monaie (2) monde (5) mondial (1) mondiale (5) mondialisation (2) mondialisme (1) monétaire (1) monnaie (11) monnaies (1) Monsanto (4) Moody's (1) Moore (3) mort (1) mourir (1) naufrage (1) néo (1) noire finance (1) non (1) nourriture (1) nucléaire (1) Obsolescence (1) OGM (1) oligarchie (2) omerta (1) ONU (1) or (48) ordre (1) Ordre Mondiale (1) Orwell (1) otage (1) overdose (1) paie (1) panne (1) papier (1) parano (1) passifs (1) pauvres (1) pauvreté (2) pays (2) pêche (1) Pentagone (1) pétrole (2) peuple (2) peur (1) planche à billet (1) planète (1) ploutocratie (1) plus (1) poison (2) politique (3) politiques (2) populations (2) Portugal (3) Poutine (1) pouvoir (8) précieux (1) prédit (1) pressions (1) prévisions (1) prime (1) printemps (1) prisons (1) prix (1) procès (1) production (1) productivité (1) profit (1) programmée (1) propagande (1) QE (4) QE3 (2) QTE (1) Québec (1) récession (3) réflexion (1) refuge (1) répartition (1) résignés (1) responsables (1) rêve (2) Réveiller (1) revenu (2) révolution (1) riches (1) richesse (2) rien (1) risque (1) Roubini (1) Round-up (1) roundup (1) ruiner (1) rush (1) russe (1) Russel (1) Russie (3) Russo (1) Saint-Etienne (1) Sannat (11) sans (2) santé (1) Sapir (5) Sartoni (1) savoir (1) scandale (5) scénario (1) Schiff (2) secret (1) semences (1) silencieux (1) Sinclair (1) Situation (1) Slovénie (1) smic (1) social (1) société (2) solution (1) Soral (2) sous-marin (1) spéculation (1) spoliation (1) standard (2) Steg (1) stop (1) stratégie (1) suicides (1) Suisse (3) Surconsommation (1) survivalistes (1) survivre (2) système (3) tarte (1) taxe (1) taxes (1) télévision (1) témoignage (1) terre (1) Todd (2) transfert (1) travail (2) Troïka (2) Ubest (1) UBS (1) UIT (1) Ultimatum (1) urgence (1) USA (11) valeur (1) végétaux (1) vérité (1) Vermeiren (1) viande (1) vidéo (1) vie (1) violence (1) voiture (1) Von Greyerz (4) Wall street (2) Warren (1) WTC 7 (1) yuan (1) zaki (6) Zaky (1)